Le vieux qui lisait des romans d'amour, Luis Sepulveda

Publié le par Dreamy

"Lorsque les habitants d'El Idilio découvrent dans une pirogue le cadavre d'un homme blond assassiné, ils n'hésitent pas à accuser les Indiens de meurtre. Seul Antonio José Bolivar déchiffre dans l'étrange blessure la marque d'un félin. Il a longuement vécu avec les Shuars, connaît, respecte la forêt amazonienne et a une passion pour les romans d'amour. En se lançant à la poursuite du fauve, Antonio José Bolivar nous entraîne dans un conte magique, un hymne aux hommes d'Amazonie dont la survie même est aujourd'hui menacée."

le-vieux-qui-lisait-des-romans-damour


MON AVIS *****

Un livre que j'ai lu en troisième (merci à ma professeure de français) et pour lequel j'ai eu un coup de coeur, je le relis régulièrement. C'était le premier roman du chilien, et quel roman. Il est très court, mais c'est un délice. 

 L'auteur raconte l'histoire d'un vieux loup, qui a toujours vécu avec la tribu des Shuars et s'amuse des romans d'amour, qui constituent pour lui un véritable divertissement. A la découverte du corps d'un villageois, il repère les marques d'un félin et part à sa recherche, craignant un bain de sang inutile... Ce qui va l'amener à un choix déchirant.

Dès la première ligne, on sent, on peu dire que Sepulveda a son style. "Le ciel était une panse d'âne gonflée...". Les nuages menacants se dessinent dans notre esprit. Son style est limpide, imagé et très très poétique (un peu comme Bottero, tiens...). La tension dramatique monte peu à peu. Le final du livre est superbe, il est difficile de ne pas tirer une larmichette. Attention à ceux qui ont la larme facile (et là je m'adresse aux femmes enceintes, aux déprimé(e)s, aux trop émotifs)...attention, car la larmichette pourrait devenir dans votre cas une cascade de larmes. Experience personnelle. Une vraie claque.

L'ACHETER

Commenter cet article