Post Mortem (Kay Scarpetta, t1), Patricia Cornwell

Publié le par Dreamy

4ème de couverture
"Ça y est. Le tueur a de nouveau frappé... Une jeune femme d'une trentaine d'années, cette fois. La quatrième en deux mois. Une noire et trois blanches. Etranglées. Violées. La ville de Richmond a l'habitude du meurtre. Elle se classe deuxième, aux Etats-Unis, pour son taux de criminalité. Mais il s'agit généralement de règlements de comptes, pas de crimes sexuels de ce genre... Un « serial killer » ? Un échappé d'un asile ou d'une prison qui frappe au hasard ? Le Dr Kay Scarpetta n'en croit rien. Elle a sa petite idée. Et le temps presse. Hélas, quand on est femme et médecin légiste, la vie n'est pas facile. On cherche plus souvent à vous mettre des bâtons dans les roues et des espions dans l'ordinateur qu'à vous faciliter la tâche... "

Post Mortem

MON AVIS ****(*)

Je vais passer pour une ignarde mais tant pis: je n'avais jusqu'à la semaine dernière jamais lu Patricia Cornwell. On m'a dit que ca rendait accro et comme j'ai un petit porte monnaie, je me suis méfiée...Ils avaient raison, c'est génial.

Aie aie comment commencer ? Kay Scarpetta est médecin légiste. Elle enquête sur d'horribles meurtres et elle est la seule à croire en une théorie. Ce roman et le premier d'une longue de roman que Patrica Cornwell a écrit remarquablement noir. On entre dans un univers noir, cynique, intelligent...à l'image de son héroïne et on reste completement absorbée par l'histoire jusqu'à la fin.

Tout est parfait. La psychologie du personnage de Kay et des autres, l'aspect médical de l'histoire, rendue très réaliste du fait de l'ancienne profession de l'auteure (elle a travaillé dans un morgue et s'intéressait aux faits divers policiers en étant journaliste). Bref, on y croit à fond! Je n'ai pas mis 5 étoiles car je n'ai pas de compratif, je n'ai pas encore lu les autres.

Les romans Kay Scarpetta vont bientôt être adaptés à l'écran, avec...Angelina Jolie dans le rôle clef. Et le nouveau tôme de la série Scarpetta,
L'instinct du malsort le 24 mars. On n'en a pas fini de si tôt avec elle !

L'ACHETER

Commenter cet article